Aller au menu | Aller au contenu

04 ChevalierRecadreSurTirage

 

Exempté en 1914 pour raisons médicales, Georges Chevalier continue dans un premier temps à travailler aux Archives de la planète. Pour Albert Kahn, il réalise portraits d’invités et photographies des jardins et accompagne Jean Brunhes dans ses missions de prises de vues et de propagande. Il est finalement déclaré apte et mobilisé en 1917, mais placé en sursis d’appel « jusqu’au 28 février 1918 au titre de propagande de Mr Brunhes au États-Unis » , après quoi il est affecté à la mission militaire d’Alsace en qualité de photographe. Il est démobilisé le 12 mars 1919 et accomplit le restant de sa carrière aux Archives de la planète.

 

 

 

 

 

 

 

 

« Georges Chevalier », Boulogne-sur-Seine, 1937, opérateur non mentionné, tirage d’après photographie noir et blanc 18 x 13 cm, musée Albert-Kahn, don Monique Rigal.