Aller au menu | Aller au contenu

05 PassetEnMongolieA5469

 

Ancien militaire de carrière, Stéphane Passet est mobilisé dans l’artillerie en 1914. Il postule à la section photographique de l’armée en 1915 mais, étant apte au combat, il reste sur le front. Le détail de son parcours pendant la guerre ne nous est pas connu mais il est établi que sa production photographique se poursuit. De juillet 1915 à août 1917, il adresse à Albert Kahn des autochromes représentant divers avant-postes et cantonnements d’artilleurs dans l’Oise, la Somme et la région de Verdun. De novembre 1916 à août 1917 il réalise, dans le Puy-de-Dôme et en Seine-et-Marne une série photographique qui fait écho aux centres d’intérêt de Jean Brunhes à la même époque, mais sans qu’aucun lien factuel n’ait encore été établi. On perd sa trace jusqu’à mars 1919 où, fraîchement démobilisé, il dresse au sein de l’équipe d’Albert Kahn un vaste état des lieux des régions dévastées, avant de disparaître à nouveau pour des fonctions inconnues. 

 

 

 

 

 

 

« Stéphane Passet : ma chasse en route d’Ourga », Mongolie indépendante, juillet 1913, autoportrait, autochrome, inv. A 5 469 S.